UN PLONGEUR SE FAIT MANGER LE POUCE PAR UNE MURÈNE

UN PLONGEUR SE FAIT MANGER LE POUCE PAR UNE MURÈNE

Les murènes, poissons osseux au corps anguilliforme, sont surtout réputées pour leur “sale gueule”. Et pourtant avec leur grâce ondoyante, et leurs robes aux imprimés divers et colorés, elles ne manquent pas de beauté !

Selon son espèce, elle peut mesurer de 25 cm à 4 mètres pour la murène à longue queue. Mais la plupart d’entre elles mesurent en moyenne 1.50 mètre. Ce poisson n’a ni nageoire pectorale ni nageoire ventrale, mais en revanche, il est doté d’une nageoire dorsale, qui s’étend sur tout le dos. Il doit son excellent odorat à ses narines prolongées par des naseaux protubérants. Sa large bouche, fendue jusqu’à l’arrière de l’œil, peut s’ouvrir à plus de 90 degrés ! La murène est pourvue, au fond de la gorge, d’une redoutable seconde mâchoire qui entraîne inexorablement ses proies vers le tube digestif. Le corps n’est pas recouvert d’écailles mais de mucus qui la protège, et lui permet de se déplacer facilement dans les failles étroites. Pour mieux se camoufler, la murène se pare de couleurs, de pois, d’étoiles et de rayures. Parmi les plus belles se trouvent, la murène ruban, qui, au cours de sa vie, change 3 fois de livrée, la murène dragon, la plus colorée, au museau décoré de petites cornes, la murène léopard, à la livrée crème parsemée de taches noires, la murène tigre, et la murène étoilée, au corps blanc strié de lignes noires parsemées de points jaunes.

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Commentaires

Dans la même categorie